Kinshasa Time Kinshasa - RD Congo : samedi, 21 octobre 2017 -
001
Energies Fossiles

Energies Fossiles (1)

Lutte contre les énergies fossiles en RDC, Congo Power Shift lance la campagneL’Organisation Non Gouvernementale Congo Power Shift, formule locale de Global Power Shift, vient de lancer, ce jeudi 20 février 2014 au Centre Carter de Kintambo à Kinshasa, la campagne de lutte contre les énergies fossiles en République Démocratique du Congo sur le thème : ’"Vers un objectif zéro émission CO2’". Au cours d’un point de presse animé à cet effet, le Coordonnateur de cette plate-forme, Erick Kassongo, avocat de son état, a indiqué que cette campagne est un élan de sensibilisation pour faire face à la crise climatique.

D’entrée de jeu, Erick Kassongo a expliqué que les combustibles fossiles sont des dépôts des matières organiques enfouies dans le sol : charbon, pétrole et gaz naturel. Ces derniers sont riches en carbone. La lutte contre le réchauffement climatique suppose donc une régulation de carbone atmosphérique en "trop".

Les impacts sur le plan environnemental sont sans précédent, du fait que ces combustibles qui prennent des millions d’années pour se renouveler, font des dégâts écologiques considérables liés à leur extraction, tout comme à leur utilisation. Ces combustibles ont également des impacts très négatifs sur la santé, a révélé le coordonnateur de Congo Power Shift. "Ils représentent un danger permanent sur la santé avec des effets très graves. Plus de 70 milles morts ont été enregistrés aux USA selon les statistiques d’il y a 6 ans’", a indiqué Erick Kassongo, avant de souligner que "selon le dernier rapport du Groupe Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat, GIEC, le monde a dépassé la barre de 400 parties par millions (ppm) de concentration des particules de gaz à effet de serre dans l’atmosphère". Aujourd’hui, l’utilisation par l’humanité des combustibles fossiles est à l’origine d’un déséquilibre important du cycle du climat. D’où le recours obligatoire aux énergies renouvelables comme les plaques solaires, les éoliennes.

Pour Congo Power Shift, le but de cette campagne est d’alerter la communauté nationale sur les dangers de ces combustibles fossiles et agir en urgence en faveur des énergies renouvelables. Et cela est l’apanage du pouvoir public, qui doit en principe créer des chants pilotes pour ces énergies. Il s’agit également à travers cette campagne, de susciter un élan de sensibilisation sans précédent qui touche toutes les couches sociales ; rappeler l’existence et les avantages des énergies renouvelables ainsi que le potentiel de la RDC à transiter vers les sources d’énergies moins dangereuses pour la planète et dénoncer les abus en poussant l’autorité à l’action.

Dans son programme d’actions, Congo Power Shift entend mener cette campagne dans six provinces pour la première phase, en mobilisant 20 à 25 milles personnes. Parmi les moyens mis en place par l’organisation, il sera lancé une pétition pour exiger au pouvoir public de migrer vers les énergies renouvelables, pétition qui sera destinée d’abord au 1er ministre ou à chaque ministère sectoriel. Une séance de restitution sera organisée au mois de mai prochain au cours de laquelle il sera question de faire le bilan des actions menées. Les médias audiovisuels et surtout les réseaux sociaux seront mis à contribution pour la réussite de cette campagne.

Equipe GPS - André Moliro

Réseaux Sociaux :

Copyright © 2017 - Congo Green Citizen. Tous droits réservés
Developped by IT Group