Kinshasa Time Kinshasa - RD Congo : dimanche, 19 novembre 2017 -
001
mardi, 12 septembre 2017 15:45

DEVELOPPEMENT DU SECTEUR AGRICOLE EN AFRIQUE

Écrit par  Congo Green Citizen
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La BAD annonce la formation pour les jeunes

La Banque africaine de développement -BAD- a annoncé une formation à l’intention des jeunes, en partenariat avec l'Institut Brésil-Afrique, en vue de former les jeunes agriculteurs africains dans le traitement des matières premières, les finances et les techniques de gestion.

Un jeune agriculteur africain en train de récolter des tomates - Crédit photo: Euractiv.fr

Promouvoir l'industrialisation de l’agriculture. La formation vise à stimuler le développement du secteur agricole africain à travers le développement des produits agricoles. La Banque va offrir des possibilités de formation pour 30 jeunes au Brésil pendant trois mois, a déclaré le directeur de l'agriculture et de l'agro-Industrie de la BAD, Chiji Ojukwu, lors du 7ème Forum de la Révolution Verte Africaine -AGRF- à Abidjan.

La formation des jeunes a pour but de développer les réseaux de l'industrie agricole et fait partie des mesures des mises en œuvre de la Banque pour développer l'industrie alimentaire africaine afin de favoriser l’essor des jeunes entrepreneurs agricoles. «Je suis tout à fait optimiste, ces types d'opportunités de formation offrent aux jeunes la possibilité de se mettre à jour par rapport aux nouvelles techniques agricoles. Nous devons également travailler en synergie pour accélérer le changement des mentalités, en particulier chez les parents qui ne considèrent toujours pas l'agriculture comme une filière de formation pour leurs enfants», a déclaré Ojukwu.

La Banque africaine de développement veut revitaliser le secteur agricole grâce à des investissements pour le développement des produits de base tels que le lait, le coton et d'autres produits clés grâce à une approche sectorielle permettant aux jeunes de développer des entreprises dans le but d'accélérer l'industrialisation de l'Afrique.

Ojukwu a estimé que l'accès au financement n'est pas le seul défi majeur auquel sont confrontés les jeunes entrepreneurs africains. Il a déclaré que la réponse de la Banque à ces défis est le développement des  nouveaux centres agroalimentaires et des compétences managériales. «Nous estimons qu'il est nécessaire de renforcer les compétences des jeunes», a dit-il. Ojukwu reconnait que le manque de compétences professionnelles et d’accès au financement pourrait constituer un frein à l’essor du secteur agricole.

Christian MUTOMBO

Lu 51 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Réseaux Sociaux :

Copyright © 2017 - Congo Green Citizen. Tous droits réservés
Developped by IT Group