Kinshasa Time Kinshasa - RD Congo : mardi, 22 août 2017 -
001
vendredi, 12 mai 2017 13:12

FORÊTS D’AFRIQUE CENTRALE: LES EXPERTS REFLECHISSENT SUR LA PERENNISATION DU PROGRAMME PACEBCO

Écrit par  Congo Green Citizen
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Cofinancé à hauteur d’environ 28,53 milliards de francs CFA par la Banque africaine de développement et la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale,  le Programme d’appui à la conservation des écosystèmes du Bassin du Congo -PACEBCo- a contribué à la mise en œuvre des axes stratégiques du Plan de convergence de la Commission des forêts d’Afrique centrale -COMIFAC-, et de la politique générale de la CEEAC en matière d’environnement et de gestion des ressources naturelles.

Forêt du Bassin du Congo - Crédit photo Infocongo.org

C’est à l’hôtel Venus que se tient, depuis mercredi 10 mai 2017, l’atelier de capitalisation des résultats et acquis du Programme d’appui à la conservation des écosystèmes du Bassin du Congo -PACEBCo. Organisé par la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale -CEEAC- et la Commission des forêts d’Afrique centrale -COMIFAC-, cette réunion vise à partager les connaissances acquises et confronter les expériences accumulées tout au long de la mise en œuvre du PACEBCo afin de tirer les enseignements et apprendre les leçons susceptibles d’être utiles tant à d’autres programmes actuels et futurs qu’à des organisations partenaires de la sous-région.

Lancé à Kinshasa en 2009, le PACEBCo est un programme intersectoriel conciliant les enjeux environnementaux et socio-économiques. Il a contribué à la mise en œuvre des axes stratégiques du Plan de convergence de la COMIFAC, et à la mise en œuvre de la politique générale de la CEEAC en matière d’environnement et de gestion des ressources naturelles.

Le PACEBCo a couvre les dix pays membres de la COMIFAC, à savoir: le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Rwanda, Sao Tome et Principe, le Tchad et la RD-Congo. Egalement, il a intervenu dans six des douze paysages écologiques du Bassin du Congo. Il s’agit des paysages trinationale de la Sangha- Cameroun, RCA, Congo-, celui des Virunga en RD-Congo et Rwanda, le paysage Maringa-Lopori-Wamba en RD-Congo, celui de Maiko-Tayna-Kahuzi Biega en RD-Congo, celui de Monte Alen-Monts de Cristal au Gabon et en Guinée Equatoriale enfin le paysage Lac Télé-Lac Tumba en RD-Congo et au Congo Brazza.

Implémentation

A l’ouverture de cet atelier, Sem Nditifei Dumana, coordonnateur du PACEBCo, a reconnu le programme a permis d’obtenir des résultats tangibles en termes de conservation des écosystèmes dans le Bassin du Congo.  «Aujourd’hui le PACEBCo, c’est la construction de cinq centres de recherches et d’études écologiques pour le suivi et la collecte des données sur l’évolution des écosystèmes et des ressources biologique. C’est la dotation en équipements spécialisés de terrain pour quatre écoles de formation membres de RIFFEAC. C’est aussi la dotation des équipements éco gardes aux administrations en charge de quatorze aires protégées pour renforcer la lutte anti-braconnage et le suivi écologique dans les parcs nationaux. Mais également, la construction de neuf centres multifonctionnels pour les appuis aux communautés locales en matières de conservation et développement local», a-t-il précisé. Et d’ajouter : «la construction de quatre de trois postes de gardes en appui à la surveillance des aires protégées et à la lutte anti-braconnage, la construction de soixante-huit salles de classes reparties dans treize écoles dans différents pays pour appuyer et renforcer la scolarisation des filles et des garçons vivant dans les zones communautaires autour des aires protégées, la construction de cinq dispensaires pour les soins de santé des populations vivant dans les zones communautaires autour des airs protégées ainsi que la construction de quatre forages à motricité humaine pour l’approvisionnement en eau potable des populations vivant dans les zones autour des aires protégées».

Le programmé a été initié dans le contexte de la lutte contre le changement climatique, alors que les  forêts du Bassin du Congo font face à de nombreux défis menaçant leur survie. Le taux annuel de déforestation est estimé à 2%, soit une superficie de 2.000. 000 ha/an -entre 1990 et 2000-, alors que le taux de déforestation a connu une nette diminution entre 2000 et 2010, passant à 0,14%. Le braconnage pour l’approvisionnement de la filière de la viande de brousse a provoqué la disparition de certaines espèces animales. L’exploitation informelle ou non durable du bois ne cessent de fragmenter et de dégrader les espaces naturels.

Le PACEBCo a été donc une réponse de la Banque africaine de développement -BAD- aux préoccupations exprimées par les Chefs d’Etats lors du Sommet de Brazzaville en 2005, concernant la mise en œuvre du Plan de convergence de la COMIFAC.

Les activités du programme ont été articulées autour du renforcement des capacités des institutions du traité de la COMIFAC, la gestion durable de la biodiversité et adaptation aux changements climatiques; la promotion durable du bien-être des populations; et enfin la gestion et coordination du programme. La mise en œuvre du PACEBCo s’est fait à trois niveaux essentiels. Il a eu la coordination générale par la CEEAC pour l’orientation générale et l’animation du Comité de pilotage, la coordination technique par la COMIFAC pour les activités transversales touchant l’ensemble des pays de la CEEAC; et la gestion quotidienne du programme et le suivi-évaluation interne par l’Unité de gestion du programme -UGP. Des conventions ont été signées entre la CEEAC et diverses institutions nationales et sous-régionales pour la réalisation des activités «dont la plupart profite directement aux 10 pays de l’espace COMIFAC», peut-on lire dans le communiqué. Les travaux de l’atelier de capitalisation des résultats et acquis du PACEBCo se clôture ce vendredi 12 mai 2017.

Kevina BALEKOMAPE

Lu 122 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Réseaux Sociaux :

Copyright © 2017 - Congo Green Citizen. Tous droits réservés
Developped by IT Group