Kinshasa Time Kinshasa - RD Congo : mardi, 22 août 2017 -
001
samedi, 08 avril 2017 16:26

Eau propre et assainissement, le plus important Objectif de Développement Durable

Écrit par  Congo Green Citizen
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Eau propre et assainissement, le plus important Objectif de Développement Durable

Le Fonds humanitaire que soutient la Suède depuis 2006 a déjà permis de construire, en dix ans, 8 084 points d'eau et 192 000 latrines en RD-Congo. Pour François Landiech, chargé de programmes humanitaires au sein de l'Ambassade de la Suède en RD-Congo l’Objectif 6 du Développement durable -ODD-, lié à eau propre et assainissement, est le plus le plus important des ODD. Décryptage.

Approvisionnement en eau dans un point d'eau dans un quartier périurbain de Kinshasa

D’entrée de jeu, le chargé de programmes humanitaires au sein de l'Ambassade de la Suède en RD-Congo, François Landiech affirme que l’eau est presque tout. «L'eau, c’est la vie. L'eau, c’est la santé. L'eau est un droit humain. L’assainissement aussi. Nous ne survivrions pas 3 jours sans eau», a expliqué le chargé de programmes humanitaires à l’Ambassade de la Suède en RD-Congo dans une publication. Il ajoute que l’'eau est une richesse qui est gaspillée et négligée quand on en a beaucoup. Mais l'histoire de l'humanité foisonne de conflits concernant l'accès à l'eau et le contrôle de celle-ci. L'eau est la ressource essentielle qui rend les villes et leurs économies viables. Elles disparaîtraient sans eau. «Les maladies d'origine hydrique et l'assainissement sont des vulnérabilités majeures des pays en développement. C’est ce qui tue les enfants de moins de cinq ans, comme cela est le cas en RD-Congo», a-t-il dit puis qu’ajouter que des nombreuses maladies peuvent être évitées grâce à l'accès à une eau potable salubre et à un assainissement adéquat.

En RD-Congo, le problème n'est pas le manque d'eau, bien au contraire, mais un accès abordable et équitable à une eau de qualité. Ceci est capital pour garantir la santé infantile. «Il est prouvé que l'état nutritionnel des enfants s'améliore lorsque l'accès à l'eau potable et à l'assainissement leur est garanti. Un enfant peut tomber dans la malnutrition aiguë sévère, perdant du poids, car il souffre d'une maladie diarrhéique, causée le plus souvent par la consommation d'eau non salubre et de mauvaises conditions sanitaires», a commenté François Landiech.

La Suède met la main à la patte

En RD-Congo en 2017, il y a 2 millions d'enfants sévèrement malnutris. «Notre soutien financier à l'aide humanitaire fournit à nos partenaires luttant contre la malnutrition les ressources nécessaires pour assurer à la fois le traitement nutritionnel et l'accès à l'eau potable salubre. Il existe une stratégie mondiale qui s’appelle WiN (WASH in Nutrition). Notre partenaire Action Contre La Faim l'applique», a informé le chargé de programmes humanitaire à l’Ambassade suédoise à Kinshasa.

La RD-Congo est également touchée par une épidémie de choléra. «L’UNICEF que nous soutenons a ainsi compté plus de 25.000 cas et 650 décès depuis Janvier 2017», a-t-il révélé. Le choléra est une maladie d'origine hydrique. La contamination se produit par contact avec de l'eau non-salubre contenant les bactéries du choléra (vibrion), par le contact avec des mains sales, des ustensiles et des récipients de stockage d'eau souillés.

«Des latrines inadéquates provoquent la contamination de l'eau. Les matières fécales entrent en contact avec l'eau consommée par les personnes vivant dans les quartiers avec des latrines et des égouts inadéquats. Elles tombent malades et se contaminent les uns les autres. Cela provoque une épidémie», a commenté François Landiech puis d’ajouter : «les risques sont plus élevés en milieu urbain sans infrastructures et services d'assainissement appropriés, comme c'est le cas à Kinshasa et ailleurs en RD-Congo. Combien de temps est-il perdu chaque jour pour aller chercher de l'eau à un point éloigné? Nous savons que cette tâche incombe injustement aux femmes et aux enfants. Nous savons aussi que c’est en chemin vers ou depuis le point d'eau que surviennent les agressions sexuelles».

François Landiech insiste par ailleurs que fournir de l'eau et des latrines qui soient sûres et adaptées au genre, à l'âge et aux handicaps éventuels des utilisateurs est une priorité de protection. En RD-Congo, la Suède soutient plusieurs partenaires humanitaires fournissant une assistance adéquate dans le secteur de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène (WASH). Ses interventions dans ce secteur sont une priorité absolue dans les situations d'urgence, comme lors des déplacements forcés, quand il y a une épidémie, après des catastrophes naturelles, comme des inondations, détruisant les abris, etc. Le Fonds humanitaire que soutient la Suède depuis 2006 a permis de construire, en dix ans, 8 084 points d'eau et 192 000 latrines en RD-Congo. «Cela a sauvé des millions de vies», a conclu François Landiech.

Christian MUTOMBO

Lu 135 fois Dernière modification le samedi, 08 avril 2017 16:50

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Réseaux Sociaux :

Copyright © 2017 - Congo Green Citizen. Tous droits réservés
Developped by IT Group