Kinshasa Time Kinshasa - RD Congo : mardi, 27 juin 2017 -
001
mardi, 21 mars 2017 16:15

Education relative à l’environnement : Vodacom et Texaf Bilembo unissent leurs forces

Écrit par  Congo Green Citizen
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Devenue tendance sous d’autres cieux, l’intégration des enjeux du développement durable (DD) dans la politique générale des entreprises demeure encore un luxe en RD-Congo. Et pourtant, Vodacom, entreprise de télécommunication a décidé de priser le code, en concluant un partenariat avec Texaf Bilembo.

Signature du contrat de partenariat: Murielle Lorilloux, Directrice Générale de Vodacom Congo (centre gauche) et Alain Huart, Directeur de Texaf Bilembo (extrême droit)

La société de télécommunication, Vodacom se veut non seulement leader du secteur de la télécommunication en RD-Congo, mais aussi une entreprise citoyenne. Lundi 20 mars 2017, sa directrice générale, Murielle Lorilloux a conclu un contrat de partenariat avec Alain Huart, directeur de Texaf Bilembo. Hautement solennelle, ce contrat a été signé en présence de Athys Kabongo Kalonji, ministre RD-congolais de l’Environnement et du développement durable ; des chargés du développement durable de l’Union européenne, coopération allemande, française et belge. Le partenariat entre Vodacom et Texaf Bilembo vise à renforcer la prise de conscience collective sur les enjeux du développement durable, à travers l’éducation relative à l’environnement. «Vodacom appuiera financièrement une série d’activités de Texaf Bilembo, liée à l’éducation environnementale et la sensibilisation», a déclaré Murielle Lorilloux. En signant ce partenariat, Vodacom témoigne également de sa détermination de faire avancer les objectifs du développement durable en RD-Congo. L’engagement de Vodacom Congo s’inscrit ainsi dans le cadre de l’Article 6 de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques qui incite sur la sensibilisation de la population aux enjeux du changement climatique. «L’éducation environnementale est capitale pour atteindre les objectifs du DD en RD-Congo ; et le partenariat avec Vodacom nous aidera à améliorer nos services», a commenté Alain Huart qui n’a pas manqué de souligner la cohérence entre la politique managériale de la société de télécommunication et les objectifs du DD.

Une vraie politique

L’engagement de Vodacom pour les objectifs du DD est loin d’être du Greenwashing. A en croire sa direction générale, il s’agit d’une vraie politique environnementale mise en œuvre au moyen des activités de responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE). «Vodacom investit dans deux piliers : l’éducation environnementale et la préservation de l’environnement et de la nature», a poursuivi Murielle Lorilloux.

L’entreprise de télécommunication organise régulièrement à l’interne des activités de sensibilisation à l’économie d’énergie. «La diffusion des examens d’Etat sur le réseau réduit l’usage de papier», a commenté la directrice générale de Vodacom.

La société est en train d’implémenter le projet «Aucune école sans arbre» dont les résultats sont éloquents. «35 milles arbres ont été plantés, en synergie avec nos partenaires du Don Bosco. Ces arbres pourront être utilisés pour le reboisement», s’est-elle félicité.

Le ministre de l’Environnement et du développement durable, Athys Kabongo a salué la signature de ce partenariat et a invité d’autres entreprises à prendre Vodacom comme exemple en matière de l’éducation environnementale.

Une visite guidée des ateliers SOS environnement et protection de la nature, Batela Mboka a été organisée à l’issue de la signature.

Christian MUTOMBO MALAMBA

Lu 68 fois Dernière modification le mardi, 21 mars 2017 16:37

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Réseaux Sociaux :

Copyright © 2017 - Congo Green Citizen. Tous droits réservés
Developped by IT Group