Kinshasa Time Kinshasa - RD Congo : lundi, 26 juin 2017 -
001
jeudi, 14 avril 2016 07:18

PROGRAMME DE REDUCTION D’EMISSIONS DE CARBONE A MAI-NDOMBE

Écrit par  Congo Green Citizen
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La CN-REDD et le Gouverneur Ngobila font chorus

Il s’est tenu, lundi 11 avril dernier à l’hôtel Sultani, un atelier de validation nationale du document de programme de réduction des émissions de Maï- Ndombe. Au cours de cet atelier, la nouvelle province de Maï-Ndombe, représentée par son Gouverneur, Gentiny Ngobila, s’est engagée à réduire les émissions de carbone sur son territoire. «Nous voulons nous approprier la bonne gestion forestière en mettant en place des structures viables, capables d’assurer un développement efficace par nos ressources naturelles», a déclaré le gouverneur.

Photo d'ensemble des participants à l'atelier de validation nationale de l'ERPD - Photo CN-REDD

Tenu dans l’enceinte de l’hôtel Sultani à Gombe, lundi 11 avril, l’atelier de validation nationale du document de Programme de réduction d’émissions a répondu aux attentes. Rehaussé par la présence du ministre de l’Environnement,Conservation de la Nature et Développement Durable, Robert Bopolo, et du gouverneur de Maï-Ndombe, Gentiny Ngobila, cet atelier a principalement visé à permettre à toutes les parties prenantes de vérifier la prise en compte de leurs points de vue, de s’approprier le contenu du programme et de procéder à la validation du document de programme de Maï-Ndombe, qui s’étendra de 2016 à 2050. Entre 2016 et 2020, ce programme aura comme ambition de réduire 30 millions de tonnes de carbone. Par le biais de son gouverneur, la nouvelle province de Maï-Ndombe s’est engagée à réduire les émissions de carbone sur son territoire. L’option a déjà été levée par cette province lors l’atelier provincial organisé à Inongo du 04 au 05 avril 2016. Les assises d’Inongo ont constitué la première étape d’un vaste programme qui s’étendra sur toutes les provinces. «Ce programme est conçu comme un modèle de croissance verte dans le bassin du Congo et une expérience pilote des actions climatiques sur le continent africain», a expliqué Victor Kabengele, Coordonnateur de la CN-REDD. Et de poursuivre: «le programme vise à établir un partenariat sécuritaire d’engagements et financements garantis. Il concerne tant le secteur  public que privé dans le but de réduire la pauvreté et de préconiser un développement durable». Le privilège accordé à la province de Maï-Ndombe n’est pas sans raison. A en croire le Coordonnateur de la CN-REDD, cette province regorge en son sein d’immenses  étendues forestières. Proche de Kinshasa et facilement accessible à partir de la capitale RD-congolaise, la province est vivement secouée par les besoins énormes en charbon de bois, ses habitants n’hésitant pas de s’adonner à la déforestation. Une situation qui interpelle. Conscient de cela, le gouverneur de Maï-Ndombe a, au cours de cet atelier, révélé la vision provinciale de réduire les émissions. «Nous voulons nous approprier la bonne gestion forestière en mettant en place des structures viables, capables d’assurer un développement efficace par nos ressources naturelles», a-t-il déclaré. Il a dans son discours rappelé que sa province regorge d’immenses ressources naturelles et ne pas agir pour conserver ces forêts, aura des conséquences dramatiques sur la nature et les générations futures.

Julien MPIA

Lu 968 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Réseaux Sociaux :

Copyright © 2017 - Congo Green Citizen. Tous droits réservés
Developped by IT Group