Kinshasa Time Kinshasa - RD Congo : lundi, 18 décembre 2017 -
001
vendredi, 16 octobre 2015 14:25

DESSERTE EN ELECTRICITE: Kinshasa devra patienter jusqu’en 2022

Écrit par  Congo Green Citizen
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Alors que des coupures intempestives et des délestages meublent depuis plusieurs années le quotidien des Kinois, la Société nationale d’électricité -SNEL- invite les Kinois à la patience. D’ici 2016, plus rien ne sera comme avant.

Transformateur d'une station SNEL- Photo Radio Okapi

«D’ici 2016, la qualité de la desserte en électricité va beaucoup s’améliorer à Kinshasa», a déclaré à la presse Eric Mbala, le directeur général de la SNEL. Le Directeur général de la SNEL est convaincu au regard de travaux se déroulant dans les sites d’Inga et Zongo que 2016 sera l’année où Kinshasa aura de moins en moins de soucis du courant électrique. «L’année prochaine, nous allons en masse vivre la remise en service de plusieurs groupes. Nous aurons déjà, cette année, la deuxième ligne haute tension Inga - Kinshasa», a promis Eric Mbala qui ajoute que la centrale de Zongo II, devant être achevée cette année, sera effective pour 2016. Pendant que tous les projets visant l’amélioration de la desserte électrique à Kinshasa avancent bien, rassure le DG Eric Mbala, mais, la capitale RD-congolaise devra encore patienter quelques années pour vaincre totalement les problèmes de la desserte électrique. «Il faut attendre 2022 pour voir tout le problème d’électricité, y compris le délestage, être définitivement résolu», a prédit le DG. Selon certaines statistiques sur l’accès en électricité, Kinshasa est l’une des villes la moins desservie. Des coupures intempestives d’électricité, des délestages prolongés ainsi que diverses pannes électriques meublent depuis plusieurs années les vécus des habitants de la capitale RD-congolaise.

Essayer d’autres sources 

Pour les responsables de la SNEL, ces coupures sont causées par la baisse de la production, au transport et à la distribution d’électricité. Et Eric Mbala de rassurer que son équipe s’y penche pour trouver des solutions. «Il y a des problèmes sectoriels qui sont limités dans le temps, qui sont engendrés par l’exécution des travaux. Nous communiquons avec la clientèle pour qu’elle comprenne le temps qu’il faut pour exécuter ces projets pour améliorer la desserte électrique. Que ce soit Inga ou à Zongo, ces travaux se poursuivent», a expliqué le Directeur général de la SNEL qui reconnait l’existence des nombreux imprévus entravant la bonne exécution des travaux. «Evidemment quand on exécute un projet, il peut y arriver des imprévus susceptibles de freiner les travaux», a-t-il reconnu. Eric Mbala a évoqué le cas de la fièvre hémorragique d’Ebola officiellement déclarée au mois d’aout jusqu’en novembre en RD-Congo. «Quand on a déclaré l’épidémie d’Ebola, nous, nous avons eu des entrepreneurs expatriés qui ont fermé les chantiers. Et là, ça provoque des glissements», a rappelé l’ADG de la SNEL.

Les travaux ont depuis repris leur cours normal, a-t-il précisé. Alors que les prévisions de l’Agence internationale des énergies renouvelables –IRENA- prévoient que d’ici à 2030, près d’un quart des besoins énergétiques du continent africain pourrait être couvert par les énergies renouvelables, la RD-Congo est un pays presque « réfractaire » aux énergies renouvelables alors que le pays regorge d’énormes potentiels en géothermie, en ensoleillement, en ressources de biomasses, comme l’atteste l’Atlas sur le énergie renouvelable réalisé par le Programme des Nations Unies sur le développement et l’ONG Néerlandaise SNV. «Il est temps que nous puisons repenser nos sources d’énergies. Le pays se voit émergent d’ici 2030, et cette émergence dépendra aussi de la diversification de nos sources électrique. La SNEL est appelée à investir dans les recherches et études pour investir dans autres types de sources du courant», communique un cadre d’une structure d’électrification rurale.

Christian J.MM

Lu 1039 fois Dernière modification le vendredi, 16 octobre 2015 14:45

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Réseaux Sociaux :

Copyright © 2017 - Congo Green Citizen. Tous droits réservés
Developped by IT Group