Kinshasa Time Kinshasa - RD Congo : mardi, 27 juin 2017 -
001
vendredi, 24 juillet 2015 14:17

L’Espagne entend révolutionner le Makala RD-congolais

Écrit par  Congo Green Citizen
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le royaume espagnol débarque en RD-Congo avec le projet Agromakala. Elaboré par les groupes Essentium et Globaltec, ce projet vise à fabriquer les Makala - la braise ou charbon de bois- non plus à base de bois, mais plutôt à base de végétaux notamment le fourrage de l’herbe à éléphant et agricole. Les experts du groupe Essentium affirment que les herbes à éléphant préparent et enrichissent la terre pour de futures plantations agricoles.

Siège du Groupe Essentium - Photo Essentium.com

Quand les Espagnoles se mêlent dans la lutte contre les changements climatiques en RD-Congo, ça donne…le projet AgroMakala. Alors que l’exploitation du bois du chauffage est une des causes des dérèglements climatiques dans l’ex-Zaïre, les groupes Essentium et Globaltec attendent apporter une solution à cette problématique en révolutionnant la fabrication des Makala -braise ou charbon des bois-  à travers le projet AgroMakala.

Javier Hergueta Jarnica, ambassadeur du Royaume d’Espagne en RD-Congo a conduit deux délégations des entrepreneurs de son pays au ministère de l’Agriculture, pêche et élevage, il y a quelques jours. Objectif : présenter le projet AgroMakala et ses opportunités au ministre Isidore Kabwe Mwehu Longo.

Le projet AgroMakala se veut une réponse à la question de la déforestation en RD-Congo. Il vise à fabriquer les Makala non plus à base de bois, mais plutôt des végétaux notamment le fourrage de l’herbe à éléphant et agricole, actuellement sous utilisé dans la région.

Usine en perspective

Les études menées par les experts du groupe Essentium affirment que l’herbe à éléphant prépare le terrain et enrichi la terre pour de futures plantations agricoles. Les herbes à éléphants sont un pâturage pérenne qui, une fois cultivé, se conserve plusieurs années. Selon les initiateurs du projet, les pellets produits à partir de fourrage agricole offrent également plusieurs avantages. Ils ont un pouvoir calorifique élevé, mais aussi sont renouvelables et durables. Ils possèdent une longue durabilité et constituent un activateur de l’activité agricole du pays.

Javier Hergueta Jarnica affirme que l’usine prototype de l’Agromakala devant être installée en RD-Congo est déjà disponible en Espagne. Elle sera implantée en RD-Congo d’ici septembre 2015. «Ce projet révolutionnaire aura un impact sur la vie des populations à tous les niveaux. Les Makala vert coûteront moins chers que ceux utilisés traditionnellement. Les usines AgroMakala qui seront implantées partout dans le pays transformeront les herbes à éléphants en croquettes ou Makala vert. D’autres déchets végétaux seront transformés en électricité pour les habitants dans les zones d’exploitation», se félicite l’Ambassadeur.

Contrairement aux arbres qui meurent après la coupe, les herbes utilisées dans le projet AgroMakala pousseront à nouveau. Le coût journalier du charbon traditionnel est d’USD 2 par jour pour un ménage, tandis qu’avec l’AgroMakala, il reviendra à USD 1,6 par jour. Chaque famille pourra économiser environs 12,9% de ses finances. Les groupes Essentium et Globaltec, représentés respectivement par son gestionnaire, Valentin Monje Tunon et Javier Valero Artola, gestionnaire pays se sont félicités de cette rencontre avec les autorités RD-congolaises.

Globaltec est spécialisée dans les infrastructures agricoles et le matériel de stockage.

Christian Joseph MUTOMBO

 

Lu 1345 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Réseaux Sociaux :

Copyright © 2017 - Congo Green Citizen. Tous droits réservés
Developped by IT Group