Kinshasa Time Kinshasa - RD Congo : mercredi, 20 septembre 2017 -
001
vendredi, 15 mai 2015 23:25

Les écoliers plaident pour une bonne gestion de la biodiversité

Écrit par  Congo Green Citizen
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La 2ème édition du festival de théâtre écologique en milieu scolaire -FESTIVERT- a eu lieu ce jeudi 14 mai 2015, dans la salle du Zoo. Lele Michoux Bossay, coordonnateur du festival, a expliqué que l’organisation de ce festival est consécutive à un constat : les élèves ne sont pas suffisamment informés sur les enjeux environnementaux. «A travers cette activité culturelle, nous cherchons à faire des élèves des éco-citoyens et renforcer les capacités des enseignants et des élèves sur les questions liées à l’environnement, la gestion des déchets et l’assainissement du milieu». Il a, par ailleurs, sollicité l’appui financier du gouvernement. 

Image Decouvertedelaferme-idf.fr

Plusieurs écoles ont rehaussé de leur présence à cette manifestation notamment l’école Masamba et Les okapis. Au cours de ce festival, chaque école a présenté des scénettes, des poèmes ou encore des chants traitant des questions liées à l’environnement et au développement durable. A cette occasion, le coordonnateur a expliqué les motivations de ce festival. «Nous avons constaté que les élèves ne sont pas suffisamment informés sur les enjeux environnementaux du pays et dans le monde. C’est la raison pour laquelle nous les sensibilisons sur les causes et conséquences du réchauffement climatique».

Lele Michoux Bossay a aussi souligné qu’en organisant ce festival, il espère former une communauté des élèves qualifiée des éco-citoyens et, dans la foulée, renforcer les capacités des élèves et des enseignants sur les problématiques du réchauffement climatiques. 

Lele Michoux Bossay a également signalé que l’organisation de ce festival rencontre beaucoup de difficultés financières, matérielles et autres. De ce fait, il lance un appel au gouvernement ainsi qu’à d’autres organisations œuvrant dans le secteur de l’environnement à leur prêter mains fortes pour un meilleur aboutissement de ce projet visant à initier les élèves aux normes écologiques dès l’enfance à travers des pièces théâtrales. 

En ce qui concerne la participation des écoles à cette activité, le coordonnateur du festival a fait savoir qu’avant de participer, les enseignants ont suivi la formation obligatoire sur l’environnement et l’écologie afin qu’ils les relayent aux élèves. «Faute des moyens, nous ne sommes pas en mesure d’inviter toutes les écoles de la capitale mais nous espérons, qu’avec le soutien du gouvernement et des ONGS à la 3ème édition, nous serons en mesure de le faire», a-t-il souhaité. 

Pour sa part, Muokolo Dambulu Prosper a expliqué le choix de la technique du théâtre pour faire comprendre aux enfants et à la population l’importance de la gestion rationnelle de l’environnement. «Nous demandons au gouvernement de mettre un accent particulier à l’environnement, un secteur vaste à même de booster notre économie, de créer des entreprises et générer des recettes pour des communautés».

Mymye MANDA et Parousia MAKANZU/AfricaNews 

 

Lu 417 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Réseaux Sociaux :

Copyright © 2017 - Congo Green Citizen. Tous droits réservés
Developped by IT Group